Planifier le besoin hebdomadaire et établir une une liste de commissions. Avant d’aller faire les courses, jeter un oeil dans le réfrigérateur pour voir ce qu’il contient encore.

Acheter uniquement ce dont on a besoin. Privilégier les portions petites ou non emballées et être prudent lors des actions –   n’acheter que ce que l’on va vraiment consommer.

Acheter chaque fois que possible des produits locaux et de saison.

Manger une bricole avant de faire les courses – un estomac qui gargouille incite à acheter plus qu’il ne nous faut !

„A consommer jusqu’au”, „A vendre jusqu’au“ et „A utiliser de préférence avant“ ont des significations différentes ! Lorsque la date “à consommer jusqu’au” a été dépassée, il ne faudrait plus consommer l’aliment. Sinon, la règle est la suivante : ne pas s’orienter uniquement aux dates mais se fier également à ses sens – vue, odorat, goût – pour constater si les aliments sont encore consommables.

Régler la température du réfrigérateur à 5ºC – des températures plus élevées favorisent la prolifération de bactéries nocives.

Conserver les restes de nourriture dans des conteneurs transparents. Les placer de manière à ne pas les oublier et les consommer dans les 1 à 3 jour(s).

Vous avez trop acheté et ne pouvez pas tout manger ? La plupart des aliments peuvent être congelés. Le pain jusqu’à trois mois, certains produits d’origine animal jusqu’à une année ! Attention, à ne pas interrompre la chaîne du froid pour les produits d’origine animale.

Bien s’organiser – utilisez le principe du premier entré, premier sorti pour les aliments périssables comme les fruits et les légumes : dans le frigo, les vieux produits devant et ce qui est nouveau se place derrière.

Ici une pomme de terre de trop, là un petit reste de pâtes dans la casserole – souvent ce sont de petites portions qui restent et sont ensuite jetées. La meilleure astuce pour éviter cela : portionner correctement avant la cuisson déjà !

Servir des portions plus petites et se resservir si l’on a encore faim.

Si malgré tout il y a des restes : les stocker correctement, pour pouvoir les consommer plus tard ou en faire un nouveau menu. Ou bien, emporter les restes du repas du soir le lendemain au travail.

Vous ne savez pas quoi cuisiner ? Vous trouverez de nombreuses idées de recette en ligne. Il vous manque un ingrédient pour votre recette ? On peut certainement le remplacer par autre chose – laissez libre cours à votre créativité !

Consacrer un jour par semaine à la revalorisation des restes, p. ex. le lundi,lorsque vous n’avez pas envie de rester longtemps à la cuisine.

Pas envie de manger de nouveau les même restes ? Transformer les restes en un nouveau menu – par exemple, avez-vous déjà songé à faire un délicieux pistou à partir de restes d’herbes ?

Partagez votre amour de la nourriture avec les amis et la famille, pour que la question du food waste devienne une question d’honneur également dans votre entourage.

Trop de nourriture à la maison ? Faites-en cadeau à des amis ou voisins (cf. myfoodsharing.ch).

Connaître les aliments – et la meilleures manière de les stocker, de les portionner et de les préparer. Vous trouverez des conseils utiles sous foodwaste.ch.

Faire un don et devenir membres de foodwaste.ch.